Le miracle, l’inattendu, t’y crois, t’y crois pas ? La preuve.

Août / 07

Le miracle, l’inattendu, t’y crois, t’y crois pas ? La preuve.

/

Combien de fois ai-je entendu « les miracles arrivent quand on s’y attend le moins »?
Est-ce que j’y crois? Oui.
Est-ce que j’attends un miracle? Parfois.
Est-ce qu’il arrive? Oui, et souvent sous une forme déguisée.

Je crois que, lorsqu’on attend un miracle, une surprise, la résolution d’un problème, on a souvent l’esprit ou le mental fermé sur des solutions particulières. Et toute autre solution qui ne ressemble pas à une situation que nous avons déjà vu, ou dont nous avons déjà entendu parler, est écartée. C’est ce qui m’est arrivé il y a deux semaines.

Vous vous rappeler de ma liste des 100 souhaits ? Il y a environ deux mois, j’y avais ajouté le souhait de voir un dauphin en liberté. Et je m’étais dit: et pourquoi pas une baleine, tant que j’y suis, ça vaut la peine de rêver! J’avoue que je m’attendais plutôt à voir le dauphin avant la baleine. J’avais même déjà épluché les sites du sud de la France où on pouvait les voir en liberté.

Depuis le premier post que j’ai écrit concernant cette liste, en mai dernier, quatre souhaits ont été réalisés, la réalisation d’un cinquième étant imminente. Vous imaginez!

L’avant-dernier,  c’était « être invitée à parler à la radio ». Dans ma tête, je m’imaginais plutôt une invitation dans le cadre d’une manifestation, du Nia, ou de tout autre chose qui avait à voir avec le travail. Et non! L’univers s’est dit que j’étais assez ouverte pour m’offrir autre chose, et encore mieux. La seule et unique fois de ma vie en 20 ans où j’envoie un SMS pour un concours radio, j’ai été sélectionnée et invitée à l’antenne pour participer au concours. Une invitation à parler à la radio différente de celle que j’imaginais, mais c’en était une. J’en riais tellement je n’y croyais pas! Et j’ai gagné des entrées pour un musée en plus!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Et la dernière en date, la magnifique! Le cadeau que je n’aurais jamais imaginé! En vacances au Gabon, un de mes pays d’origine, un ami d’enfance parle de baleines au large de Libreville. Des baleines! Imaginez toutes les pensées qui se sont bousculées à ce moment-là!

Et imaginez surtout la profonde gratitude que j’ai ressenti envers la vie -et envers mes parents, qui m’ont offert la sortie- en voyant ce spectacle, quelques jours plus tard…

J’ai vu six baleines différentes en l’espace de quelques heures, dont une nous a gratifié d’un coucou de la nageoire!

Cerise sur le gâteau, j’ai vu un poisson volant! Quand je dis que l’univers nous donne encore plus que ce qu’on souhaite! Je n’en avais vu que dans les BD de Petzi, et j’étais sûre qu’ils faisaient des sauts et pas des vols. Si si, ils volent! Celui-là a volé au raz de l’haut sur au minimum 10 à 15 mètres.

Ce moment-là était miraculeux, magique, inattendu. Et je crois que, s’il est arrivé, c’est parce que j’ai foi dans les miracles, et que je suis ouverte aux possibilités.

Je ne suis pas toujours une championne de la foi, j’ai aussi des moments de doute, de peur, de tristesse, quand ma vie de tous les jours ne va pas exactement comme je l’avais imaginé. Malgré cela, au fond de moi, j’ai foi en la vie pour trouver des solutions que je n’imagine même pas. La preuve.